[Guide] La Horde et la notion de Noblesse

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Guide] La Horde et la notion de Noblesse

Message par Thal le Lun 28 Mar - 17:57

Salut à tous !

Comme l'indique le titre, je vais tenter de parler brièvement (haha) des notions de noblesse et de renommée sociale dans la Horde, de comment l'utiliser en jeu et à qui elle s'adresse ! Bien des joueurs se contentent en effet, et en toute bonne fois, de se calquer sur le modèle de la noblesse terrienne que l'on connait si bien en Europe pour établir le background de leurs personnages et familles. Je vais tâcher en quelques lignes de vous montrer les limites d'un tel raisonnement et la raison pour laquelle on ne peut pas l'appliquer partout dans World of Warcraft coté rouge.

Il convient de noter tout d'abord que l'univers dépeint par Blizzard est très peu documenté en ce qui concerne la politique interne et l'organisation de la société dans chacune des races. Ne vous attendez donc pas à voir une myriade de références pour appuyer ce texte ! A défaut, c'est un point de vue argumenté et logique (de mon point de vue du moins) que je vais présenter. Autre point, ce texte se veut général, montrant de grandes tendances, des exceptions, particularités ou différences de point de vue propres à des guildes, personnages, etc. peuvent tout à fait exister si elles sont expliquées. Toute remarque ou critique sera à faire sur le post dédié Smile


La noblesse, pour qui ?

En regardant l'organisation générale des différentes civilisations qui forment la Horde, on s'aperçoit assez vite que trois des races qui la composent (trolls, taurens et orcs) suivent un mode de vie clanique centré sur le modèle général suivant :
individu > famille avec un chef de famille > tribu/clan avec un chef de toutes les familles > Chef des chefs des tribus/clans
Un rapide coup d'oeil à notre histoire IRL nous montre rapidement que ce modèle existait avant l'émergence de royaumes et l'apparition de la notion de noblesse. Il est donc tout à fait hors propos de parler de noblesse pour ces peuples-là : c'est souvent davantage la prouesse individuelle au combat ou à la chasse qui distingue alors un individu "d'élite" d'un individu standard, et la renommée associée à ces prouesses est alors cristallisée autour d'un surnom, d'un trophée ou d'une arme reliée à l'histoire qui a fait la réputation de l'être dont il est question. On note d'ailleurs l'absence de titres de noblesse chez ces races, remplacés par des titres et des fonctions honorifiques témoignant d'un statut guerrier ou mystique.

Le peu que l'on voit des gobelins et des pandarens ne joue pas non plus en faveur de l'existence d'un statut de noble dans leur société : le pouvoir chez les gobelins est presque uniquement relié à l'argent, qui fluctue trop vite pour pouvoir parler de position sociale "stable", et la société pandarène semble plutôt rythmée par leur mode de vie très spiritualiste encadrée par les moines. A noter que cette absence de réelle hiérarchie sociale chez eux est peut-être due au très long règne mogu, pendant lequel les pandarens étaient tous esclaves.

Restent donc les elfes de sang et les réprouvés, deux cas que je vais détailler ci-dessous.


Les Réprouvés et la noblesse

Les Réprouvés sont à part dans la Horde, pour le fait simple qu'il convient de considérer à la fois leur état actuel et leur vie passée. Et comme tout le monde le sait, avant d'être crevés, ils étaient en large majorité des humains du Royaume de Lordaeron. Or les différents royaumes humains semblent organisés en territoires regroupés autour d'une couronne, ces territoires portant alors le nom de "comtés" et autres joyeusetés rappelant le découpage féodal des états européens dans un autre univers pas si éloigné d'ici (si si, regardez par la fenêtre, je vous jure). On note même des humains et anciens humains avec des titres de noblesse similaires à ceux employés IRL (notamment une belle collection de barons et baronnes, des ducs, comtes, etc.).

Les humains de WoW ont alors une noblesse semblable à celle que l'on connait (ça n'était pas une nouveauté), et donc certains Réprouvés ont pu être nobles dans leur vie passée. Ce qui est moins certain, c'est l'importance d'un tel statut dans la société Réprouvée actuelle (si on peut appeler ça une société). Il est cependant probable que la séparation noblesse / roture continue d'exister par simple habitude.

On peut également partir du principe que cette habitude encourage la position d'anciens nobles devenu non-morts à des postes importants de l'armée / la juridiction Réprouvée par exemple, ou, qui sait ? les rattachent même encore à des terres et une milice. Mais leur pouvoir est probablement amoindri devant l'influence de leur reine-banshee et la montée en puissance des apothicaires.


Une noblesse Elfe de Sang ?

Pour parler des elfes du Royaume de Quel'Thalas, il faut également commencer par un bref résumé de leur passif. Les thalassiens sont les descendants de Bien-Nés ayant choisi l'exil plutôt que de renoncer à la magie arcanique. Et dans l'ancienne société elfe, les Bien-Nés formaient la caste supérieure, la "noblesse" de cette civilisation. Partant de là, chaque elfe thalassien (quel'dorei ou sin'dorei) est un descendant de la plus haute caste elfique, et donc en arrivant sur les rivages de ce qui deviendra Quel'Thalas il n'y avait pas vraiment de découpage de leur société toute neuve en ordres. Pourtant, le bref aperçu que nous donne Blizzard des elfes montre une société relativement complexe avec une politique interne et des jeux de pouvoirs, c'est donc qu'une forme de hiérarchie sociale est en place.

Peut-on pour autant parler de noblesse terrienne comme chez les humains, et employer les titres (ducs, barons etc.) qui y sont rattachés ? Ma réponse est non, et voici le pourquoi. Quel'Thalas, tout d'abord, n'est pas un royaume très grand comparés à ses voisins humains. La possession de terres n'est donc pas vraiment un gage de puissance, et le royaume n'est pas découpé en comtés, duchés et baronnies. Cela n'empêche pas les elfes de sang de pouvoir posséder des terres, mais ils portent alors un titre plus générique qui ne fait pas forcément référence à la noblesse terrienne des humains : celui de seigneur.

Quel'Thalas, ensuite, est une société gouvernée par la magie. L'arcane occupe une place prédominante dans la vie des elfes thalassiens, depuis son usage domestique quotidien jusqu'aux grands ouvrages défensifs. Il est donc naturel de penser que la capacité à un individu de mieux manier l'arcane que son voisin est l'un des moteurs de son ascension sociale, et au vu de l'espérance de vie des elfes il est probable que cette montée en renommée d'un être rejaillisse sur l'ensemble de sa famille (d'où une réputation liée au nom).

Quel'Thalas, pour finir, a de tous temps marqué une sorte de dualité entre ses forces armées, les Forestiers, et sa caste dirigeante par tradition, les Magistères (je mets volontairement de coté les Chevaliers de Sang, puisque l'ordre a été créé par les Magistères et qu'ils ont repris une conduite plus humble avec la restauration du Puits de Soleil et le Régent qui a retrouvé des balls à MoP). Il y a donc une sorte de rupture entre le pouvoir militaire et le pouvoir politique, qui forment deux facettes distinctes.

Avec tout ça, que peut-on conclure ? Il est fort probable que la hiérarchie sociale elfique se base sur la renommée de chaque famille (ou "Maison", puisque c'est un terme communément employé par les rôlistes pour désigner une famille influente et son entourage/ses liges). Cette renommée repose alors principalement sur les lignées de mages, Magistères, enchanteurs de talent et autres arcanistes qui ont porté le Nom. Néanmoins, il est également possible d'envisager une Maison réputée pour ses soldats (mages de guerre...), cavaliers, etc. ou toute autre ressource bénéfique pour le Royaume.

C'est donc sur une échelle de réputation, et non d'importance d'un titre, que se mesure la position sociale d'un elfe ! Ainsi, on ne peut pas vraiment parler de "noblesse", au sens IRL du terme, chez les elfes de sang. On préfèrera plutôt le terme de Maison "influente", "renommée" ou de "grande" famille, etc.


Le statut social

Comme il a été montré, la notion de "noblesse" est donc relativement absente dans la Horde. Toutefois, chaque race a ses propres codes concernant la hiérarchie sociale et il est fort probable qu'au bout de 10 ans de cohabitation, chacun des peuples connaisse vaguement l'essentiel des "codes" des autres (à défaut d'en comprendre le fondement).

Si l'on considère la Horde dans son ensemble, le principal critère de renommée sociale inter-peuples reste la puissance guerrière (par les armes ou une forme de magie) et la capacité à défendre/servir les intérêts de la Grande Famille (selon Vol'jin), ce qui est tout à fait normal puisque la Horde s'est construite dans ce but : s'associer pour survivre. Reste à chacun de faire preuve de plus ou moins d'ouverture d'esprit, et d'accepter qu'une grosse hache est tout autant capable de servir la Horde qu'une boule de feu... Mais ceci est une autre histooiiiiire.

_________________________________________________
Crédits avatar ici.

Dream as if you'll live forever. Dream as if you'll die today. — James Dean
avatar
Thal
Admin
Admin

Messages : 181
Date d'inscription : 03/11/2014

Infos RP
Guilde(s): Maison Sen'Quelar

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum