Confrérie Sylveronce

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Confrérie Sylveronce

Message par Svend de Hyde le Mer 30 Mar - 18:19




"Nous sommes les instigateurs de notre propre ruine.



Ces écrits sont tout ce qui reste de ma conscience. Je creuse mon épiderme suintant et déterre les dernières bribes de souvenirs me rattachant à cet endroit, arrachant à ses fissures les vestiges de ce que je fus, pour y étouffer l'anecdotique et n'en préserver que l'essentiel. Je ne supporte plus de tremper tout ce que je frôle sous  une membrane visqueuse. Mon estomac s'essouffle à force de rendre la bile, tandis que mes yeux crachent des larmes à la lueur d'une bougie trop intense. Les artifices octroyés par mes servants m'offrent ces dernières bribes de lucidité, des fragments de cervelle griffonnés avec les ongles sur un parchemin, jusqu'à l'os.

Je dois lutter, sans relâche, m'interdire de clouter mes paupières. Ou je ne serais plus capable de retenir mon propre nom ; Sylveronce.


Je me tuerais plutôt que de me laisser prendre.


C'est dans cette ancienne citadelle que je suis né. Et c'est ce sinistre lieu qui me verra mourir. Ses hautes terrasses baignées de lumière accueillirent mon sang génération après génération, et le fardeau de leur disparition m'incombe. Les alcôves tordues de mon domaine se penchent sur les cadavres boursouflés de sel de ma famille. Régurgités des boyaux remuants qui s'entassent sous la surface de l'enclave. Maudite par tant de sang versé, les inscriptions impies sectionnant son marbre et son lierre ont achevé de profaner ses décombres. Lâchement réfugié dans les recoins sombres de ses tunnels, je me suis tenu loin du danger, miraculé de temps d'horreurs fascinantes.

Sinistre ironie.


Le joug de cette affligeante dépendance se profila rapidement. Le prix à payer pour m'être extirpé de ce charnier macabre. Notre source de magie intarissable accablait mon corps et mon âme, me dérobant mes sens les plus précieux. La poisse se mêla à mon crin, sa salive immonde sillonnait mon ombre. Elle suggérait le gastéropode gluant se délestant de sa fange pour marquer un misérable territoire. Mais ce n'était que l'ébauche de démences alarmantes, et de félonies inimaginables.


Ils tentèrent de faire oublier leurs échecs. Ces  magistères, de retour de leur mystérieuse pérégrination. Et ne se contentèrent pas de nous donner la chasse. Les vestiges de notre propre existence furent méticuleusement dépecés de nos peaux, pour n'en laisser que des coquilles apathiques et desséchées, à la merci de cette soif insatiable. Nous fûmes précipités dans les méandres du Vice et condamnés à l'errance par nos bourreaux. Éclopés du Puits de Soleil et de ses maîtres, notre vermine leur était intolérable.

Cannibalisme. Les suicidés furent les plus chanceux.

Notre revanche s'instille à travers le sens de ces mots. L'aboutissement de nos desseins est illusoire, et je n'en verrais assurément pas la fin avant que sonne mon glas. Mais d'autres que moi servent cette cause. Rendre à nos semblables ce que la Régence, hypocrite et sournoise, leur a insidieusement dérobé. L'appartenance au peuple sin'dorei.

Nous sommes le Sang que fit couler le Fléau dans le lit de la Malebrèche. Les instigateurs de notre propre ruine.

Nous ne devons pas nous préoccuper du coût de cette entreprise. Qu'importe les vies détruites et le temps perdu à retourner des caveaux vidés de toute leur substance. La noblesse de notre cause ne dépend que de la valeur de nos sacrifices et du sang que nous sommes disposés à verser.

Selama ashal'anore. Et que ce qui n'a pas encore été consumé renaisse de ses cendres."


T.Sylveronce





Probablement d'origines druidiques, les genèses du nom Sylveronce remontent au temps des premières guerres trolles. S'installant sur les cendres de taudis amanis dans l'est de Quel'thalas, ce groupe de pèlerins queldorei prospéra des centaines d'années durant, s'enrichissant du commerce et des bienfaits procurés par les énergies du Puits de Soleil. Si la plupart des pionniers de ce domaine tombèrent dans l'oubli avec le temps, le dernier maître en date de la région, Thelihal Sylveronce, se démarqua de ses aïeux par la fondation d'une loge mystérieuse qui fédéra autour d'elle plusieurs blasons haut-elfe de la périphérie du royaume.

Cette loge qui adopta le nom de Dôme-Arcane visait à atténuer la dépendance arcanique du Puits de Soleil à l'époque ou celui-ci incarnait la principale source d'énergie de toute cette partie du continent. Elle chercha dans un second temps à rependre parmi les peuplades voisines de Quel'thalas le rayonnement culturel haut-elfe, au grand damne des institutions de Lune-d'Argent. Pour répondre à ces objectifs, Sylveronce se militarisa  et lança ses premières expéditions armées au delà de ses frontières. Appuyé par les familles affiliées à la loge, ces frappes militaires écumèrent une vaste partie du monde pour exhumer de châteaux hantés et de caveaux maudits des artefacts susceptibles de servir leur entreprise.

Bien que l'étude et le fruit de ces recherches renforcèrent un temps l'influence de Dôme-Arcane auprès de la capitale, l'invasion du Fléau vint mettre un terme aux ambitions de ses seigneurs. La plupart périrent en protégeant leurs foyers dans le massacre qui suivit la destruction des Portes Elfiques Enchantées, tandis que les autres abandonnaient à la hâte leurs demeures millénaires. Leur désertion vit la perte de leur inestimable patrimoine, et le clan Sylveronce ne se releva pas lui non plus de l'assaut sur ses terres.

Ceux qui ne succombèrent pas au manque provoqué par la corruption du Puits de Soleil se détachèrent définitivement de la loge qui sombra pour de bon dans l'oubli. Ses rescapés se joignirent pour la plupart à Kael'thas pour fuir Quel'thalas, ne laissant derrière eux que des ruines fumantes. Thelihal n'eu pas la chance d'être de l'expédition. Le mal des déshérités le rongea de longues années sans qu'il ne puisse se manifester auprès de ses pairs, déchu de toute ses prétentions. Ce rejet fit germer en lui les graines d'une paranoïa froide et implacable, accusant l'oligarchie de Lune-d'Argent d'être à l'origine du génocide que provoqua la souillure du Puits de Soleil par les énergies nécrotiques du Fléau.

C'est lorsqu'on lança la chasse aux déshérités peu après le retour des magistères d'Outreterre que Thelihal décida de se replier dans les ruines de son ancienne demeure. Il rassembla autour de lui un groupuscule d'individus marqués par les évènements tragiques de ces dernières années, et fit de sa guérison et de celle de ses "congénères" une priorité dans le peu de temps qu'il lui restait à vivre.  Les rares reliques à avoir survécu aux profanations des sbires du Fléau furent arrachées aux entrailles du domaine, et employées à étancher les afflictions de leurs propriétaires.

Des cendres de la loge Dôme-Arcane était née la Confrérie Sylveronce.







Dépositaire : Le dépositaire représente Sylveronce et commande son ost sur le terrain. Son affinité avec ses commanditaires, sa loyauté, ainsi que son appréhension du monde et de la guerre, en font l'elfe le plus apte à diriger ses semblables en mission.

Archonte : Issus des elfes les plus dévoués à la cause de leur maître, les archontes forment l'élite des expéditions Sylveronce. En cas d'absence du Dépositaire, c'est autour de leur commandement que s'articule le reste de l'escouade. A l'apogée de la loge Dôme-Arcane, ses missions étaient quasi-exclusivement composées par des groupes d'archontes loyaux aux aspirations de leurs seigneurs.

Janissaire : Les janissaires forment la colonne dorsale de l'escouade Sylveronce. Qu'ils soient mages, voleurs ou spadassins, ils forment le gros de l'ost militaire de l'organisation. Triés sur le volet, leurs aptitudes martiales et leur moral d'acier en fond la parfaite base pour toute expédition Sylveronce dans des contrées reculées et hostiles.

Aspirant : Les individus s'étant récemment fait connaître pour servir la Confrérie sont tenus comme aspirants le temps pour eux de faire leurs preuves. Ils sont directement placés sous l'égide des janissaires et des archontes. Ils symbolisent d'une certaine manière la précarité actuelle de la Confrérie, qui doit compter sur l'aide d'individus sans lien apparent avec ses origines pour subsister.



Sylveronce, qu'est-ce que c'est ?

- La Confrérie Sylveronce est une corporation sin'dorei semi-militarisée qui consacre ses ambitions à la recherche d'artefacts et au respect des rituels et des dogmes de ses légataires.

- Patriotes déchus aux yeux des uns ou agitateurs opportunistes pour les autres, les partisans de la Confrérie forment avant tout un groupe indépendant. Tolérants la présence de certaines races comme auxiliaires pour les soutenir, leurs rapports avec la Horde sont  de l'ordre du neutre/amical. Leur dévotion envers Quel'thalas restant leur unique préoccupation.

- Le joueur incarne un membre de la troupe que mène le Dépositaire Sylveronce sur le terrain. Ses missions iront de l'excavation de reliques antiques à la traque d'adversaires de la confrérie. Cette mobilisation militaire se fera en période de campagnes et d'events. Son temps libre aux côtés de la confrérie sera gradué de complots pernicieux et de mystérieuses enquêtes pour le compte de ses commanditaires. C'est en oeuvrant pour elle qu'il obtiendra l'accès à de plus hautes-sphères de l'organisation.


Pour plus d'informations :

- En savoir plus sur les modalités de recrutement > http://confreriesylveronce.forumactif.org/t2-restrictions-de-recrutement


Forum > http://confreriesylveronce.forumactif.org/

_________________________________________________
Svend de Hyde - Calla Folcœur
avatar
Svend de Hyde
Eclaireur
Eclaireur

Messages : 17
Date d'inscription : 12/03/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrérie Sylveronce

Message par Elion Astrefeu le Ven 16 Sep - 15:31

"L'Emergence de la Flamme"


"Et c'est là que je les vis. Des spectres enveloppés de brumes glissant jusqu'au cœur de la lande. Retranchés dans la ruine, nous nous préparons à les recevoir, convaincus du caractère divin de notre quête et de l'invulnérabilité qu'elle nous procure. Et tandis que l'éclat des torches s'amenuise et que l'ombre gagne peu à peu l'intérieur, j'en appelle maintenant à la Lumière Sacrée et L'implore pour mon salut. Car j'entend les cris de mes camarades résonner au sein de Son temple, tandis que l'ombre d'un démon aux iris ardentes franchit la garde brisée de maître Léonid et tend vers nous son glaive gavé de sang."


Dernière page du journal de bord du Père Alfrid Arlow, retrouvé décapité par une lame elfique dans l'ancien monastère arathorien St-Marcus des Maleterres de l'Est.

Privé de dépositaire des suites d'une expédition au Norfendre meurtrière, Sylveronce durcit ses exigences et concentre ses efforts à l'élaboration de l'ost parfait. Tournant son regard vers ces îles Brisées que le monde entier convoite, la Confrérie s'arme pour la guerre à venir afin de contester aux autres factions  l'acquisition de reliques millénaires, indignes selon elle de s'en attribuer l'étude. Condamnant fermement l'allégeance du régent Lor'themar et de Quel'thalas à la cause du chef de guerre Sylvanas, c'est depuis son refuge dans les Terres Fantômes que Sylveronce rassemble ses gardiens et fomente son installation sur ces sinistres rivages tenus d'une main de fer par la Légion.

"Ces ruines antiques furent nôtres il y a dix milles ans. Les démons payeront cher le prix de cette profanation."

-----------------------------------------------

Le navire corsaire "Amarrouge" avait porté le corps expéditionnaire de Sylveronce vers le Nord durant des semaines, bravant les mers gelées du Norfendre, ses récifs et ses monstres marins pour y faire escale. C'est dans l'étreinte froide et maudite des pics en Saronite de la Couronne de Glaces que l'ost mena son investigation à la recherche d'un artefact sin'dorei, perdu dans les limbes du désert gelé durant la guerre qui opposa les forces du prince Kael'thas Haut-Soleil à celles de son homologue déchu Arthas Ménéthil. Livrés à l'impitoyable domaine mort-vivant, les janissaires de Sylveronce durent affronter moult périples et déterrer des noirs glaciers de la Couronne l'écho d'une ère sanglante pour le peuple sin'dorei, avant d'enfin toucher du doigt le trésor tant désiré. Mais l'orgueil précipita leur échec, lorsqu'une fois en lieux sûrs, les médisants archivistes du Reliquaire vinrent s'approprier le fruit de leurs efforts et écarter définitivement de la course plusieurs hommes de la Confrérie dont son dépositaire, les livrant à une terrible rixe contre les séides de la Croisade d'Argent. Une bataille perdue d'avance.

"Que votre Soleil Eternel vous pardonne vos crimes et ceux de vos hommes, Elion Astrefeu. Et que la Lumière vous prenne en pitié à l'orée de votre mort !"

Amputé de son dépositaire, d'une partie de ses servants ayant périt au Norfendre, et de ressources investies dans la quête de cet artefact, Thelihal Sylveronce dressa un bilan amer de ce que la Confrérie était amenée à devenir s'il ne réagissait pas immédiatement. Tous étaient conscient qu'un tel coup porté à ses projets pourrait à terme ébranler les fondations de toute l'ordre, et sa réponse ne se fit pas attendre. Car tandis que les corps mutilés de ses gens étaient offert à des rites funéraires anciens, la Légion Ardente traina une fois encore ses hordes grouillantes de démons jusqu'à Azeroth, se servant de la Tombe de Sargeras comme d'un portail afin d'acheminer jusqu'aux îles brisées ses innombrables armées. Thelihal connaissait bien ces îles. Elles qui trop longtemps étaient restées inaccessibles, la faute au jeune et influent Kirin Tor qui préféra en maintenir l'accès interdit, de peur que la tombe du Titan Noir ne soit explorée par plus pragmatique qu'elle. Mais l'heure n'est plus aux messes basses, et il s'agit maintenant de réagir le plus rapidement possible au moment où la Horde et l'Alliance creusent un passage dans les rangs de démons et ouvrent la voie aux rebus du monde, prêts à tout pour en acquérir les richesses.

Une nouvelle ère s'ouvre pour Sylveronce. Une ère de découvertes, de guerres et d'impitoyables vengeances. Une ère que les historiens qualifieront d'Anaria Melorn ; "l'Emergence de la Flamme", bâtie par la Confrérie sur les ruines d'un monde à l'agonie.

-----------------------------------------------

HRP :

Sylveronce reprend du poil de la bête avec un programme chargé > la mise en branle d'une ambitieuse expédition dans les îles brisées. La chose n'a rien d'originale en période de sortie d'extension, mais c'est par le prisme d'êtres fiers et ardents de pouvoir sauvegarder le patrimoine de leurs ancêtres que la Confrérie vous invite à la rejoindre. Le recrutement réouvre donc ses portes après une petite baisse d'activité due aux vacances, tandis que nous entamons en Quel'thalas une campagne introductive qui mènera ses janissaires à se confronter aux séides de la Légion s'étant introduit jusque dans le Royaume, et à voguer au prix de nombreux efforts jusqu'aux rivages promis. Pour plus d'informations sur cette campagne en cours, c'est ici.

Pour plus d'infos, contactez Emïl/Fanrod.

-----------------------------------------------

Spoiler:
avatar
Elion Astrefeu
Eclaireur
Eclaireur

Messages : 6
Date d'inscription : 12/02/2016

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrérie Sylveronce

Message par Thal le Ven 23 Déc - 14:01

Archivé

_________________________________________________
Crédits avatar ici.

Dream as if you'll live forever. Dream as if you'll die today. — James Dean
avatar
Thal
Admin
Admin

Messages : 180
Date d'inscription : 03/11/2014

Infos RP
Guilde(s): Maison Sen'Quelar

Revenir en haut Aller en bas

Re: Confrérie Sylveronce

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum