[Guide] Les classes trolles emblématiques

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

[Guide] Les classes trolles emblématiques

Message par Acrae le Dim 5 Fév - 14:28

Avant-propos


Les différentes races d'Azeroth possèdent chacune des particularités historiques et culturelles marquées. Cela se retrouve dans leur façon de vivre, mais aussi de combattre. On retrouvera donc plusieurs styles de combat singulièrement différents par exemple chez un méka-soldat gnome qui mise avant tout sur la technologie de ses armes améliorées et sur les effets de ses gadgets pour compenser sa faible force, chez une sentinelle kaldorei jouant sur sa dextérité et sa souplesse, ou encore chez un grunt orc qui profite majoritairement de sa force brute naturelle. Même si de tels noms de classes n'existe pas dans les choix proposés par Blizzard, ces appellations spécifiques sont néanmoins conservées sur les PNJ et reflètent les diversités raciales.

La liste proposée ci-dessous ne prétend pas être exhaustive, elle n'est qu'un guide permettant aux novices du lore troll de se familiariser avec les professions emblématiques de ce peuple (ainsi que deux classes "spéciales" dans le cas troll), en essayant de noter les apparences, capacités et signes distinctifs qui les rendent uniques pour mieux les incarner en jeu de rôle.

Il ne s'agit que de suggestions et non d'une limitation, libre à vous d'incarner un troll original sortant de ces archétypes !  




Dernière édition par Acrae le Dim 5 Fév - 14:33, édité 1 fois
avatar
Acrae
Modérateur
Modérateur

Messages : 110
Date d'inscription : 01/02/2016

http://histoires-trolles.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Classes physiques

Message par Acrae le Dim 5 Fév - 14:29

Classes physiques


Les trolls d’Azeroth jouissent d'une extraordinaire condition physique ainsi qu'une rage frénétique innées qui font naturellement d'eux de très bons combattants. En outre, bien qu'exagérée dans les contes, leur race possède une grande vitesse de guérison naturelle qui leur permet de se remettre de blessures graves, voire de régénérer des parties du corps. Leur puissante musculature leur permet de manier sans problème de lourdes armes, ce dont ils ne se privent pas (les trolls considèrent généralement les dagues et les épées comme des instruments utiles pour dépecer les repas et faire la cuisine, mais bien trop fragiles et fines pour fracasser des crânes).




Lanceur de haches


Description

Les lanceurs de haches sont des unités que l'on rencontre dans quasiment toutes les armées trolles. Ils font partie des deux classes physiques longue portée des armées trolles avec les chasseurs de têtes. Redoutables aussi bien au corps-à-corps qu'à distance, ils prennent leurs cibles en embuscade, puis entrent dans la mêlée en tranchant tout ce qui bouge. Généralement ambidextres, ils enchainent les coups tranchants et puissants aux endroits stratégiques pour éliminer rapidement leurs adversaires, et achèvent ensuite les fuyards en se servant de leurs haches comme armes de jet. Ils peuvent également abattre des cibles aériennes.

Où en trouver ?

On en trouve dans quasiment toutes les tribus de World of Warcraft :
- Trolls des forêts : Fanécorce, Brûleronce, Amani, Vilebranche,
- Trolls des jungles : Scalp-Rouge, Casse-Crâne, Sombrelance,
- Trolls des sables : Furie-des-Sables.
De plus, la classe est décrite comme unité dans Warcraft.




Chasseur de têtes


Description

Les chasseurs de têtes trolls se reconnaissent facilement au grand carquois chargé de lances qu'ils transportent dans leur dos. Ils font partie des deux classes physiques longue portée des armées trolles avec les lanceurs de haches. La dangerosité d'un chasseur de têtes s'évalue visuellement au nombre de trophées, de crânes et autres têtes réduites qu'il porte en ornements. Tout comme les lanceurs de haches, les chasseurs de têtes sont capables d'attaquer au corps-à-corps à coups d'estoc ou en projetant leur arme à distance. Ils sont généralement postés en hauteur ou en arrière ligne, et ciblent les ennemis les moins bien protégés ou les lanceurs de sort, avant de se jeter dans la mêlée une lance à la main en se concentrant sur les ennemis les plus grièvement blessés pour en achever un maximum.

Où en trouver ?

On en trouve dans quasiment toutes les tribus de World of Warcraft :
- Trolls des forêts : Fanécorce, Vilebranche, Brûleronce, Ombrepin,
- Trolls des jungles : Sombrelance, Scalp-rouge, Casse-crâne,
- Trolls des neiges : Crins-de-Givre.
De plus ils sont décrits comme unité dans Warcraft.




Berserker


Description

Les berserkers trolls sont des machines de guerre redoutées, qui chargent en combat sans peur ni hésitation, équipés d'imposantes et lourdes armes dévastatrices. Certains berserkers obtiennent leur force et endurance supérieures grâce à des breuvages concoctés par les féticheurs, tandis que d'autres laissent s'exprimer la fureur vive et indomptable inhérente à leur race. En canalisant leur rage intérieure, ces derniers décuplent ses effets et l'utilisent comme une puissante source destructrice dans laquelle puiser durant les combats. S'ils sont souvent synonyme de carnage, les berserkers doivent cependant se méfier des contres-coups de la fatigue et des blessures qu'ils négligent souvent.

Où en trouver ?

On en trouve dans quasiment toutes les tribus de World of Warcraft :
- Trolls des forêts : Vilebranche boss, Vilebranche, Amani, Amani MoP, Fanécorce,
- Trolls des jungles : Casse-Crâne, Scalp-Rouge, Gurubashi, Sombrelance,
- Trolls des neiges : Crins-de-Givre.
Ils sont décrits comme unité dans Warcraft.

Note : attention à ne pas confondre le berserker avec les trolls que nos homologues anglais différencient en nommant "Dire troll", c'est-à-dire "Troll redoutable" que l'on rencontre en jeu sous cette apparence : Brûleronce, Amani, Gurubashi, Drakari, Drakari béni et qui n'ont rien à voir.




Maître des bêtes


Description

Les trolls apprécient généralement la compagnie des bêtes, comme les raptors ou les serpents, mais les maîtres des bêtes ont choisi de combattre à leurs côtés. Ces dompteurs hors pair développent un lien fort et unique avec un animal (ou plusieurs). Les maîtres des bêtes capturent généralement une bête relativement jeune pour l'apprivoiser progressivement et se lier à elle. Cependant il arrive que certaines tribus passent outre les années nécessaires pour acquérir et cultiver ce lien, et ont alors recours à l'aide des féticheurs qui manipulent le sang et l'essence de l'animal pour le tenir en leur pouvoir. Cette méthode contestable ne cherche pas le respect de le bête, mais sa soumission en brisant sa volonté.

Où en trouver ?

Le Maître des bêtes est une unité neutre de Warcraft. Cependant on retrouve dans la culture trolle de nombreuses références à l'apprivoisement des familiers (Lier les raptors) ainsi qu'à l'utilisation de fétiches (L'appel des diablosaures).
En jeu on retrouve des maîtres des bêtes dans toutes les tribus, sous différents noms (mande-bête, dinomancien, belluaire, seigneur des bêtes, dompteur, éleveur, etc.) : Zandalari, Scalp-rouge, Casse-crâne, Ombrepin, Vilebranche, Amani.




Chevaucheur de chauves-souris


Description

Les chevaucheurs de chauves-souris utilisent de gigantesques chauves-souris comme monture et apprennent à combattre efficacement sur leur dos. Le chevaucheur de chauves-souris est un éclaireur longue distance, mais aussi un appui aérien qui fait pleuvoir sur les lignes arrières ennemies des décoctions explosives, des huiles inflammables et autres projectiles préparés à l'avance. On notera que les chauves-souris sont dressées par plusieurs tribus, dont les trolls des forêts (chauve-souricette vampirique) et les trolls des jungles, mais ont aussi été élevées par les trolls drakkari. Ces animaux semblent donc capables de s'adapter au froid (chauve-souris de Heb'jin).

Où en trouver ?

La classe est décrite comme unité dans Warcraft. Elle est également présente en jeu, via les maîtres de vol trolls, et quelques PNJ, mais demeure assez rare :
- Trolls des jungles (Gurubashi, Sombrelance, Sombrelance WoD, Sombrelance Vanilla),
- Trolls des neiges (Drakkari 1, Drakkari 2).




Aîné


Description

En des temps immémoriaux, bien avant l'émergence des grands empires, les trolls vivaient dans un état sauvage, en tribus primitives éloignées de tout concept de civilisation, se rapprochant de meutes. Les aînés (primals en anglais) ont perpétué les techniques et modes de vie de ces temps révolus. Ils laissent volontairement ce qu'ils nomment leur "bête intérieure" prendre le pas sur leur esprit et leurs pensées. En combat, ils n'utilisent ni arme, ni raison, et se laissent guider par l'instinct, au point d'être à la limite dangereuse de s'oublier eux-mêmes, pour entrer dans un état de bête féroce. Les aînés combattent au corps-à-corps, imitant les traques et les assauts des prédateurs. A force de se laisser envahir par cette mystique essence bestiale, leur physique peut changer : une fourrure plus drue et fournie pousse sur leur corps et leur odorat, vue et ouïe sont plus aiguisés. Souvent solitaires et isolés des autres trolls, ils ont cependant des facilités à se lier aux bêtes et peuvent parfois être suivis d'un compagnon animal. La tradition des aînés ne se transmet qu'entre peu de trolls de nos jours et tend à disparaître, essentiellement car la race trolle contemporaine a évolué et ne peut plus accepter dans ses rangs des combattants indomptables, incontrôlables, ne suivant ni ordres, ni stratégie dans les batailles.

Où en trouver ?

Les aînés, traduction de primals, les primitifs, les "premiers", dans le sens les "ancêtres", les "anciens" ou encore les "aïeux" sont apparus dans le Warcraft RPG. Ils n'existaient pas dans les jeux Warcraft et ne sont représentés que par un seul PNJ dans World of Warcraft (Vengebroche), ce qui témoigne du caractère inhabituel et excessivement rare de cette classe au sein des tribus trolles de nos jours.


avatar
Acrae
Modérateur
Modérateur

Messages : 110
Date d'inscription : 01/02/2016

http://histoires-trolles.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Classes magiques

Message par Acrae le Dim 5 Fév - 14:29

Classes magiques


La civilisation trolle a établi depuis la nuit des temps des liens particuliers avec des forces sauvages d'Azeroth : les loas. Les cultes rendus à ces divinités sont à la charge de quelques sages représentants trolls qui peuvent alors se voir accorder divers pouvoirs. De plus les trolls pratiquent une antique et mystique magie vaudou liée à ces divinités mais aussi étroitement liée aux notions d'essence vitale et d'esprits des vivants et des morts. Enfin, les loas peuvent parfois conférer des visions prémonitoires, et bien souvent énigmatiques, avec les trolls les plus dévots.




Féticheur


Description

L'emblématique féticheur troll est un sorcier utilisant des connaissances alchimiques et spirituelles. S'il est un piètre combattant et un lanceur de sort modeste, il s'impose cependant comme soutien indispensable pour la tribu, prodiguant des charmes de protections, des augures, des breuvages réparateurs, et attirant les bénédictions des loas. Les fétiches (ou tikis) qu'il emporte avec lui sont des objets sculptés et façonnés de façon très précise, qui concentrent des fragments de magie des loas, et qui peuvent alors procurer des soins aux alliés, monter la garde, piéger ou même brûler les ennemis, entre autre. En plus de la fabrication de ces totems qui occupe une grande partie de son temps pour les enchanter convenablement, le féticheur se consacre aussi à préparer des décoctions aux effets variés en utilisant des ingrédients naturels, mais aussi l'essence des créatures vivantes, appelée communément mojo (ou juju). Les potions créées par les féticheurs peuvent être des poisons, des paralysants, de puissants hallucinogènes ou encore des tonifiants. Les féticheurs arborent souvent des peintures ou tatouages sacrés, ainsi que divers gris-gris, et apprennent également à effectuer diverses danses et cérémonies rituelles.

Où en trouver ?

Le féticheur existe depuis Warcraft 3, et était appelé "Witch Doctor" dans sa version anglaise. Attention le terme "sorcier docteur" ne désigne donc pas une autre classe, ce n'est qu'une francisation du nom anglais mais pas d'amalgame, il s'agit bien du féticheur (qui est la traduction officielle choisie par Blizzard). Néanmoins la présence du mot "docteur" permet généralement aux joueurs de mieux percevoir son rôle de "sage guérisseur" qui n'est pas forcément mis en avant dans le mot "féticheur".

En jeu donc on retrouve des féticheurs partout, dans toutes les tribus ce qui témoigne de leur grande importance dans la culture trolle :
- Trolls des forêts : Vilebranche, Brûleronce, Fanécorce,
- Trolls des jungles : Horde, Sombrelance, Scalp-rouge, Casse-crâne, Sombrelance 2, Hakkari, Gurubashi,
- Trolls des sables : Furie-des-sables,
- Trolls des neiges : Crins-de-givre, Drakkari.




Maléficieur


Description

Là où le féticheur honore les loas pour obtenir leurs pouvoirs, le maléficieur évolue à un tout autre niveau, forçant généralement les choses, appelant les pouvoirs vaudous les plus sombres pour gagner en puissance. Ses différents sortilèges et maléfices dépassent bien souvent ceux du féticheur et sont bien plus dévastateurs. Les maléficieurs sont généralement d'anciens féticheurs, et ils ont donc suivi les mêmes enseignements, cependant ils en usent de manière bien plus dangereuse. Ainsi les maléficieurs savent manipuler le mojo (juju) des créatures, et se servent de ce savoir pour infliger d'atroces tortures aux âmes de leurs ennemis, mais aussi les soumettre à leur volonté et en faire leurs esclaves, ou encore les capturer dans des réceptacles. Certains maléficieurs pratiquent également la nécromancie, tandis que d'autres tentent ouvertement de s'approprier le mojo et les pouvoirs des loas.

Où en trouver ?

Les maléficieurs n'existaient pas dans Warcraft. En revanche ils sont décrits dans le WoWRPG, et sont présents en jeu dans quelques tribus :
- Trolls des forêts : Vengebroche, Ombrepin, Amani,
- Trolls des jungles : Gurubashi, Gurubashi 2, Sombrelance,
- Trolls Zandalaris.




Prêtre


Description

Les prêtres trolls se dévouent à un seul loa en particulier. Ces trolls sont choisis en fonction de l'ardeur de leur adoration et de leur affinité naturelle avec ce loa. Les prêtres ont un rôle très important puisqu'il leur incombe de s'assurer que le loa auquel ils sont rattachés soit pleinement satisfait, afin qu'il continue à veiller sur la tribu. Ceci nécessite que de nombreuses offrandes, prières, sacrifices et cérémonies soient rendus en son honneur. Le loa partage alors parfois ses dons avec ses prêtres les plus fidèles et, dans certaines occasions très rares, s'incarne même à travers le corps de son plus fervent héraut : le grand prêtre ou la grande prêtresse de son culte. Les pouvoirs varient d'un loa à l'autre, par exemple le loa serpent Hethiss des trolls des jungles confère à ses disciples le pouvoir de venimancie qui les immunise au poison. Néanmoins, les prêtres savent qu'ils ne doivent pas décevoir leur divinité s'ils veulent continuer à user de tels talents. Car contrairement aux féticheurs qui peuvent compter sur leurs aptitudes alchimiques, les prêtres remettent leur destin entièrement entre les mains du loa qu'ils vénèrent.

Où les trouver ?

La classe prêtre troll n'apparait ni dans Warcraft, ni dans le WoWRPG. Elle fut intégrée dans World of Warcraft dès Vanilla, notamment avec les quatre grands prêtres de Zul'Gurub.
On trouve des grands prêtres et grandes prêtresses trolls dans plusieurs tribus :
- Trolls des jungles : Venoxis, Kilnara, Mar'li, Haiwatna,
- Trolls des neiges : Tua-tua, Mu'funu, Hawinni.




Druide


Description

Le druidisme n'est apparu chez les trolls Sombrelances que depuis le Cataclysme, en des circonstances très particulières. Avant cela, aucun troll n'avait jamais été druide, dans le sens où aucun troll n'avait d'accès au Rêve d’Émeraude, ni ne détenait de pouvoir changeforme à volonté. A ce jour, seuls les trolls Sombrelances se sont vus enseigner la pratique du druidisme. Il s'agit pour la plupart d'anciens prêtres ou féticheurs, qui furent bloqués sur les Îles de l’Écho durant le règne de Zalazane et qui entrèrent dans le Rêve d’Émeraude avec l'aide du loa raptor, Gonk. Ces trolls ont en partie abandonné les anciennes pratiques et traditions et ne sont plus au service des loas, mais au service de la nature (faune et flore) toute entière. A présent Zen'tabra dirige la caste des druides sombrelances et forme de nouveaux druides régulièrement, mais on ignore la répercussion d'une telle "trahison" sur le comportement des loas envers la tribu sombrelance à long terme. Pour plus de précision, le mieux est de lire le dialogue de Zen'tabra ci-dessous :

Texte Zen'tabra:
Zen'tabra, es-tu l'un de ces druides dont parlent les rumeurs ? Il y avait donc des druides sur les Îles de l’Écho depuis le début ?

Zen'tabra rit.
C'est nous qui avons répandu ces rumeurs, mec. Pour garder Zalazane et les autres loin de nos affaires. Ne croyez pas tout ce qu'on vous raconte. Non, le druidisme est nouveau pour nous, et on apprend que depuis quelques années. Mais d'une certaine façon, nous avions passé nos vies entière à nous préparer à répondre à cet appel...

Qu'étiez-vous avant d'être des druides alors ?

Certains d'entre nous étaient des prêtres pour les loas, ou des féticheurs, avant. Comme Zalazane...
Les traits de Zen'tabra se durcissent et son regard se tourne vers le sud.
Nous pensions que les esprits étaient en colère contre nous ; on ignorait que Zalazane avait progressivement coupé le lien que nous avions avec eux. On savait qu'il était fort, mais pas autant... et quand finalement sa magie vaudou s'est répandue sur toutes les îles, nous étions impuissants à l'arrêter.

Comment avez-vous échappé à Zalazane ?

Zen'tabra ferme les yeux et secoue la tête.
Quand Vol'jin a demandé à tout le monde de fuir, nous... on n'osait plus regarder en face les trolls de la tribu, après avoir échoué si lamentablement à les protéger. Alors on s'est réfugiés au sud, dans des îles sauvages inexplorées.
La nature a pris quelques uns d'entre nous la première nuit. Nous nous sommes abrités dans une caverne profonde au centre de l'île, mais mes rêves n'étaient pas apaisés pour autant : j'ai eu une vision !

Quelle était cette vision ?

Zen'tabra reporte son attention sur vous, son regard s'éclaire et elle sourit en dévoilant ses défenses.
C'était une jungle plus grande et plus sauvage que tout ce que j'ai jamais vu ! Et devant moi, l'ancien loa raptor dont parlaient les vieilles légendes zandalari, Gonk, le Grand Chasseur !
L'esprit du raptor m'a parlé, il m'a dit qu'il avait amené mon esprit dans un endroit nommé Rêve d’Émeraude. Il avait été piégé, comme les autres loas des Îles de l'écho, par la magie de Zalazane. Mais Gonk, qui est un esprit très ancien, avait réussi à passer au travers pour rejoindre mon esprit et le ramener à lui.

Que voulait ce loa ?

Les serviteurs décérébrés de Zalazane tuaient toutes les bêtes dans les îles, et ils brûlaient aussi les arbres et les plantes. Gonk avait besoin de nous pour sauver les îles. Mais comme on ne parvenait plus à puiser dans les pouvoirs des loas que Zalazane tenait en son pouvoir, Gonk nous a montré un autre moyen de se connecter avec TOUS les esprits de la nature, de travailler avec TOUS les esprits, pas simplement en servir un à la fois.
C'était difficile au début, ouai mec, mais Gonk nous a montré comment rejoindre le Rêve d’Émeraude auprès des esprits et apprendre d'eux directement !

Comment les autres loas ont-ils réagi ?

Zen'tabra rit.
Les autres loas, particulièrement Shirvallah, n'avaient que faire de ce plan. Ils voulaient toujours que nous continuions à les servir individuellement, pas tous ensemble. Mais Gonk les a forcé, et ils savaient que c'était le seul moyen pour sauver les îles tant que Zalazane aurait le contrôle. Je pense que Gonk ne se souciait pas trop des autres loas non plus. Il taquinait les autres loas pendant qu'on s’entraînait.

Et qu'est-il arrivé ensuite ?

Nous avons travaillé avec les esprits durant de nombreuses lunes, mec, mais beaucoup d'entre nous connaissions déjà les formes des loas que nous servions auparavant. Ça n'a pas été facile, mais le Rêve d’Émeraude est un prodigieux professeur par lui-même, et avoir les esprits eux-mêmes qui te confèrent leurs enseignements... ça accélère les choses.
Mais ça veut pas dire que c'était facile de rester à l'abri de Zalazane. Même avec nos nouveaux pouvoirs combinés aux loas qui donnaient ce qu'ils pouvaient, nous avons perdu quelques frères et sœurs au fil des ans contre sa magie vaudou et ses sbires dégénérés. Cependant on a réussi à protéger la vie dans les îles, et quand Vol'jin et les Sombrelances sont revenus, on savait exactement comment abattre Zalazane.

Donc, est-ce que les loas continuent à respecter leur part du marché ?

Ouai, mec, pour l'instant. Ils n'ont pas très envie de nous en apprendre plus, mais ils nous aideront tant qu'on continuera à protéger et faire prospérer la vie sur les îles. Quand Gonk est parti après la chute de Zalazane, il nous a dit comment le contacter au cas où les autres loas ne tiennent pas parole.
J'espère qu'on n'en arrivera jamais là... mais juste au cas où, on a commencé à rencontrer ces mecs du Cercle Cénarien.
Zen'tabra glousse follement.
Oh, vous auriez du voir leurs têtes quand on a contacté ces elfes de la nuit...

Où en trouver ?

Les druides trolls ne sont apparus qu'avec l'extension Cataclysm de World of Warcraft, et uniquement parmi la tribu sombrelance : Zen'tabra, Den'chulu, Sesebi.
On en croise à présent parmi le Cercle Cénarien.


avatar
Acrae
Modérateur
Modérateur

Messages : 110
Date d'inscription : 01/02/2016

http://histoires-trolles.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guide] Les classes trolles emblématiques

Message par Acrae le Dim 5 Fév - 14:30

Classes physiques-magiques




Chasseur des ombres


Description

Les chasseurs des ombres ont développé des aptitudes à la fois martiales et mystiques, ce qui les place à un rang très respecté parmi les tribus trolles. Ils sont mis à l'épreuve par les loas eux-mêmes qui sondent leur âme. Si les loas sont satisfaits de la façon dont un troll surmonte leurs épreuves, ils développent avec lui un lien spécial lui accordant des visions prémonitoires, mais aussi des facultés de combat hors-norme. Les chasseurs des ombres portent parfois un masque de cérémonie Rush'Kah qui canalise l'essence des loas. Adeptes des pouvoirs bénéfiques comme des magies maléfiques, les chasseurs des ombres oscillent à la frontière entre lumière et ténèbres. Afin de maintenir les faveurs des loas, les chasseurs des ombres passent beaucoup de temps à entretenir la relation particulière qu'ils partagent avec les esprits par la prière et les rites vaudou, mais ils se consacrent également à la pratique des armes. Comme tous les pratiquants de la magie vaudou, leurs pouvoirs sont dépendants de la présence des loas à leurs côtés. Chez les Sombrelances, les chasseurs des ombres les plus doués sont notamment recrutés pour faire partie d'une élite combattant auprès de Vol'Jin, les Siame-Quashi.

Où en trouver ?

La classe est décrite comme unité dans Warcraft, et représentée dans la presque totalité des tribus trolles de World of Warcraft, Vol'Jin étant lui-même un chasseur des ombres :
- Trolls des forêts (Brûleronce, Vilebranche, Fanécorce, Ecorchemousse),
- Trolls des jungles (Gurubashi, Sombrelance, Sombrelance, Siame-quashi),
- Trolls des sables (Furie-des-sables),
- Trolls des glaces (Hache-d'hiver),
- Trolls (zandalaris).




Buveur de sang


Description

Les buveurs de sang sont des combattants qui honorent de sombres pratiques au nom de Hakkar l'Écorcheur d'Âmes. Grâce à leurs connaissances occultes, ces trolls parviennent à absorber la force vitale de l'âme de leur cible lorsqu'ils s'abreuvent de leur sang, qui sert de catalyseur et leur permet d'accélérer encore davantage leur régénération naturelle et leur accorde un regain de puissance. Les traditions des buveurs de sang se retrouvent parmi les fidèles de Hakkar, notamment les Atal'ai et les Hakkari. Les Furies-des-sables, auparavant reliés à l'empire gurubashi, ont conservé ces pratiques et ont dans leurs rangs des buveurs de sang. Plus étonnant on retrouve des buveurs de sang parmi certaines tribus des forêts, ce qui témoigne du caractère universel de ce loa et de sa place privilégiée dans le grand panthéon vaudou.

Où en trouver ?

Classe dévote sans doute créée en même temps que le dieu auquel elle est rattachée, le buveur de sang n'a fait son apparition qu'avec World of Warcraft. Il prend parfois le nom de mangeur d'âmes ou, plus rarement, de sanguinaire en fonction des tribus :
- Trolls des jungles (Gurubashi, Gurubashi),
- Trolls des sables (Furie-des-sables, Furie-des-sables),
- Trolls des forêts (Vilebranche, Vilebranche).
C'est la quête A nous Jintha'alor qui nous renseigne sur le lien entre les buveurs de sang et l’Écorcheur d'Âmes.




Chevalier de la mort


Description

Les guerriers trolls, de par leur force et leur nature sanguinaire, ont pu constituer des cibles de choix pour être relevés en tant que champions du Roi Liche. Leur mort n'a fait qu'amplifier leur goût pour les tueries et ils manient des lames runiques leur conférant des pouvoirs supplémentaires terrifiants. Dans la bataille, bien qu'ils ne puissent plus ressentir le frisson de l'adrénaline, ils conservent l'envie implacable de tuer. Les Drakkari du Norfendre et les trolls des forêts du nord de Lordaeron (dont la tribu Écorchemousse) ont pu être réanimés par le Fléau, mais quelques rares Sombrelances ont également pu être relevés durant la campagne du Norfendre. Comme les trolls honorent généralement les esprits des morts qui passent dans l'autre monde (et plus particulièrement dont les âmes sont dédiées au loa Bwonsamdi chez les Sombrelances), les chevaliers de la mort trolls peuvent être perçus par leur peuple comme des aberrations et rejetés, ce qui les contraindra à se contenter de la compagnie d'autres morts-vivants, probablement parmi la Lame d’Ébène ou les Réprouvés. Ces trolls relevés peuvent tout aussi bien détester leur nouvelle existence, qu'y trouver le signe d'une mission ou un destin plus grand dicté par la volonté des loas.

Où en trouver ?

Cette classe existait déjà durant Warcraft, mais elle n'a été rendue commune à toutes les races d'Azeroth qu'avec l'arrivée de l'extension Wrath of the Lich King, en tant que première classe héroïque qui profite (ou se retrouve contrainte, selon comme vous le voyez) d'un background serré laissant peu de place aux modulations personnelles. Parmi les très nombreux chevaliers de la mort à Archérus et au Norfendre, deux seulement sont trolls, ce qui témoigne de la rareté de cette classe parmi les trolls : Zor'be et Uzo.

Note : du fait qu'elle permette de choisir une couleur de peau brune et dorée, cette classe peut être privilégiée pour incarner un troll des sables. Ces derniers vivant reclus loin du Fléau, dans le sud de Kalimdor, il est peu probable qu'ils aient des chevaliers de la mort dans leurs rangs. En revanche pour justifier vos yeux luminescents, vous pouvez incarner un troll des sables maléficieur adepte de la nécromancie (il y en a à Zul'Farrak), lanceur de malédictions et de maladies, ou un chasseur des ombres possédant une connexion avec le monde des esprits, ou encore un buveur de sang se nourrissant de l'essence et l'âme de ses victimes pour se renforcer.


avatar
Acrae
Modérateur
Modérateur

Messages : 110
Date d'inscription : 01/02/2016

http://histoires-trolles.wowjdr.com

Revenir en haut Aller en bas

Re: [Guide] Les classes trolles emblématiques

Message par Contenu sponsorisé


Contenu sponsorisé


Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

- Sujets similaires

 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum